Voilà des semaines que le mât attendait ! Il naviguait entre l’atelier et l’extérieur du bâtiment dans l’espoir de retrouver rapidement sa place. Il a passé tous les contrôles avec succès réalisées par l’Institut de Soudure.

La veille du mâtage, l’expédition commence ! Comme pour le bateau, c’est par la route et au milieu de la circulation que le mât rejoint le port olona. Long de 27 mètres, chacun prête attention au moindre détail pour qu’il arrive intact à destination. Mission accomplie !

Jeudi 7 avril 15h, la grue fait son entrée pendant que le bateau rejoint le lieu de l’opération. Le crochet solidement fixé et vérifié, par Arnaud, peut élever le mât. Ce dernier est entouré d’une dizaine de personnes qui accompagne pas à pas sa montée.

Tous les regards se dirigent vers le ciel. Le mât est uniquement retenu par le crochet. La suite de l’opération reste entre les mains du grutier. Il fait pivoter la grue vers la droite. Les membres de l’équipe d’Arnaud s’affairent sur le pont pour diriger le mât à son emplacement.

Le vent, même léger, n’aide pas à la manœuvre. Patience, persévérance, sérénité sont les maîtres mots de cette heure et demi d’installation. A 17h, le mât se dresse fièrement sur le bateau La Mie Câline. Impressionnant !

Arnaud réalise l’ultime étape : libérer le mât du crochet. Le baudrier acheté la veille (!) est étrenné. Il se hisse jusqu’en haut du mât, retire le crochet et en moins de 10 minutes, Arnaud est de retour sur le pont.

A la fin de cet après-midi ensoleillé, La Mie Câline regagne sa place sur le ponton. Maintenant, il faut attendre l’installation des voiles prévue dans une semaine.