« Bonjour la terre ici la mer,

J’ai une peu délaissé ma plume au profit de photos et vidéo…
3 semaines déjà, le temps passe vite en mer, ou pas. Ou pas c’est dans la pétole qui ne nous a pas épargnée. Nous, c’est » le peloton ». Devant, il y a le 2+1 échappé genre Froome, une machine de guerre (excuse moi Alex) et à coté, il y a notre Chacal qui, avec un surnom pareil, doit faire un peu peur à cet Anglais ; Jojo en embuscade, bien placé comme d’hab’, RAS vous êtes parfaits.

Nous, peloton, ce n’est pas qu’on prend notre temps c’est que ce temps se joue de nous : un coup Pot au Noir, un coup de dorsale, un coup de bordure d’anticyclone… De Louis Burton à Eric Bellion, il y a match !
Bon, cette fois, on arrive en haut du mont Ventoux et on va pouvoir descendre mais attention à la chute !

On en a perdu en route et ça, c’est vraiment pas chouette… quel coup pour Vincent et PRB. Sérieux, ça m’a scotché. Avant, C’était Vincent le terrible là, c’est terrible pour Vincent. En tout cas il a prouvé que sans foils il pouvait tenir la route. SMA avec Paul le montre aussi.
Que dire de Bertrand de Broc, Tanguy et Morgan, dur dur aussi ; je pense à eux et à leur détresse.

Cette dernière nuit d’irrégularité est rythmée avec des mini réglages. Je me suis même fait des marques au scotch sur les écoutes pour avoir des repères de nuit avec ma petite ardoise pour ne pas rater une bascule ou ralentir trop le vaisseau. Pour tenir un peu de musique et, dès que je sens que c’est stable, un dodo mais qui dure jamais longtemps : réveillé car le bateau accélère et se penche d’un coup ; du coup, on actionne la quille ou, au contraire, lorsque le vent faiblit comme au petit matin avec un sacré nuage que j’ai complètement contourné par l’Est .
Bref, on ne s’ennuie pas à bord de La Mie Câline, entre deux cafés, deux classements, deux emails, deux morceaux de zik, quelques vidéos que je prends pour faire un DVD après.

Ca se refroidit et ça sent le SUD… après tout, c’est aussi qu(je)’on vient chercher.

J’en profite pour faire le tour du propriétaire tant que les conditions sont clémentes car a partir de demain, on aura moins l’occasion et cela sera plus périlleux.

Pas vu beaucoup d’animaux ni d’oiseaux mais le paysage est somptueux et on ne s’en lasse pas (voir photo).

Oui oui, tout va bien à bord de La Mie Câline, le moral est au beau fixe pendant que le temps lui se couvre.

Désolé, je n’irai pas au Salon Nautique ni au Salon du Cheval. J’avance mon salon vers le Sud et c’est  un grand privilège d’y aller. Je savoure et j’espère retrouver mes albatros.

Bonne journée  »

Message reçu mardi 29 Novembre.