Cali a validé sa qualification pour le Vendée Globe à l’issue d’un parcours en solitaire de 1600 miles au large de l’Irlande et de l’Espagne. Le 6 novembre prochain,  il prendra le départ de son 3e tour du monde consécutif. Impressions à l’arrivée…

« Finalement,  je n’avais pas fait de solo sur ces bateaux depuis le dernier Vendée.  Eh bien, c’est génial ! Jusqu’à la pointe de la Bretagne,  les conditions étaient impeccables,  mais sorti de l’influence de la côte,  le vent s’est effondré… Sous un ris ou deux ris trinquette,  on a quand même tourné à 23 noeuds pendant plusieurs heures.  La Mie Câline est très plaisant, assez léger et naturellement un peu plus calé sur l’arrière que mon ancien bateau.  C’est tout bon pour la glisse !  A part une petite fuite au pied du mât, ce n’est que du cosmétique.  La base est saine,  tout marche côté énergie et électronique et on va encore améliorer plein de petites choses d’ici le départ.  »