Arnaud et La Mie Câline ont passé le Cap Bonne Espérance dimanche 4 décembre à 17h21, heure française, soit 28 jours 04 heures et 19 minutes après le départ et 10 jours 05 heures et 21 minutes après le premier concurrent, Alex Thomson (Hugo Boss).

Mais ce passage tant attendu est arrivé comme une belle délivrance après une journée bien compliquée qu’Arnaud nous raconte ci-dessous:

 » Hello, journée chargée.
Ca a commencé par la vacation de 3H30. Là, je raconte mes misères de la veille : mon chariot de têtière de Grand-Voile s’est désolidarisé du mât. En fait, cette pièce était cassée ; ouf, on en a une de spare à bord mais il faut descendre la Grand-Voile… il y aurait pu avoir d’autres scenarios moins réjouissants.

Donc, après la vacation, un café et le jour se lève complètement. Je prépare les outils et le matériel. Je sens la mer se calmer alors, hop, on engage les grandes manœuvres. Une bonne suée de 2 heures et hop, la Grand-Voile est à nouveau en l’air. C’est bien le chariot qui a cassé. A priori, le rail n’a pas souffert. On a perdu du temps, des places mais on est ok.

Gros ouf de soulagement. Je commence à remettre en route. Alors qu’on avance à peine à 10 nœuds, on se tape une baleine qui me fait lever mon safran… juste avant, elle a tapé la quille mais RAS. On était vraiment lents au moment de l’impact ; le bord de fuite du safran est un peu abimé.

Sinon t’as fait quoi de ton dimanche  ?
Ha oui, DETAIL, je viens de passer le CAP DE BONNE ESPERANCE. Youpi !
04 12 (3)
Et en cadeau ce soir, une vue comme on en voit rarement ; mais c’était un sacré dimanche… vivement lundi maintenant !

Et vous, vous avez fait quoi ce week-end? «