» A moins de 1000nm de l’arrivée mais 1000nm quand même. Ce sont un peu les 1000nm de tous les dangers. Tu vois ce qui est arrivé à Conrad et ce qui peut arriver à n’importe quel moment… J’essaie de me focaliser sur la navigation et de me dire que chaque étape rapproche du but mais 1000nm, c’est quand même long. Pour moi, la dernière étape, ce sera quand je vais franchir le cap Finisterre. Là, pour l’instant, comme j’attends du vent un peu changeant et que là je suis au près et que ça tape pas mal, je t’avoue que j’essaie de prendre chaque chose en son temps. Que 1000nm mais 1000nm quand même !

Cette nuit, c’était un peu perturbant parce qu’il y avait entre 12 et 35 nœuds et puis, au petit matin, il y avait une grosse barre noire devant, en fait c’était un grain : pluie et pétole. Pendant 2 heures et demie, j’étais à 2 nœuds. Donc le scénario jusqu’à l’arrivée… ça devrait adonner un peu, le vent devrait s’orienter Ouest qui permet d’avancer le long du Portugal puis ça va adonner encore, donc le vent va être Sud, au portant pour finir Portugal-Espagne. Et après, dans le golfe de Gascogne, c’est un peu l’inconnu. Du vent de Sud-Est mais plus ou moins fort, ce qui fait que c’est difficile de donner une ETA précise parce que certains modèles disent qu’on aura du Sud-Est 10-15 nœuds donc de quoi aller vite ; d’autres qui disent qu’on va avoir plutôt du vent faible. Donc scénario à suspens jusqu’à l’arrivée !

Le 15, c’est envisageable, plutôt 15 au soir donc entre le 16 et le 17…

Pas tellement d’appréhension de revenir à terre, au contraire, je suis plutôt content de revenir à terre. Ca me semble à la fois proche et à la fois loin parce que c’est sûr que 4-5 jours à l’échelle de 100 jours, c’est que dalle mais il va se passer pas mal de choses sur l’eau, des manœuvres et tout ça.

Mais sinon je suis plutôt excité et plutôt content de revenir.

Niveau nourriture, je suis royal. J’avais fait pas mal d’économie en descendant l’Atlantique et puis ma compagne avait mis des petits compléments à droite et à gauche, donc je suis tranquille. Je pense que j’ai un peu maigri. Le meilleur régime qu’on puisse faire, c’est le Vendée Globe, comme ça tu perds du poids naturellement ! Physiquement, ça va mais je sens que ça fatigue quand même. Tout est un peu dur, tout est un peu plus dur. Le bateau, il est dur aussi parce qu’il est comme le bonhomme, il est fatigué aussi mais on va tenir le coup l’un et l’autre, on va être solidaire. Je pense que lui, il est plus fort que moi parce que quand je vois tout ce qu’il a pris depuis des jours… on est solidaires l’un envers l’autre ! »

Pour écouter le son: http://www.vendeeglobe.org/fr/audios/skippers/73