« A bord de La Mie Câline, tout va bien. Une nuit à la faveur des grains, avec des accélérations parfois, ce qui est pas mal, ça permet d’aller un peu plus vite. Je continue ma route Sud, le long du Brésil, avec l’incertitude de savoir ce qui va se passer devant Rio car on va récupérer l’arrière de la dépression et il y a un vide derrière tout ça.

Avec le fichier météo de ce matin, on va essayer avec précision de savoir la trajectoire exacte. Mis à part ça, tout va bien. Une nuit sympa, entre 15 et 25 nœuds de vent avec un peu de pluie mais ce n’est pas désagréable.

Actuellement , je suis à 130 milles de Recife. Ca se fait à la faveur des grains mais ce n’est pas désagréable. Il faut jouer avec la trajectoire du bateau, choquer un peu les voiles.

J’ai enfin croiser un cargo hier, c’est le premier depuis le départ. Je voyais à l’AIS d’autres cargos mais là, je le voyais vraiment, de visu. Il y a des pêcheurs, même à 130 milles au large, donc on fait une veille attentive! C’est pour ça, tout à l’heure, j’étais dehors avec un petit thé, pour me rythmer ma nuit.

Devant, Louis est un peu loin, il est à 100 milles à peu près. Et là, il y a Conrad qui se démène super bien avec son vieux bateau.. parce qu’il a un très vieux bateau quand même et il est dans le coup, avec nous. Avec la même génération de bateau que celui qu’on a, il y a Fabrice Amedéo qui a l’ancien Synerciel de Le Cam, Le Diraison et derrière, il y a le Japonais, qui va pas mal ! C’est sympa d’être plusieurs après… c’est encore plus sympa quand ils sont derrière ! »

Pour l’écouter: http://www.vendeeglobe.org/fr/audios/skippers/73